Bien-être Santé

12 astuces essentielles pour une bonne hygiène intime chez les femmes

Beaucoup de femmes doivent un jour faire face à des problèmes vaginaux plus ou moins désagréables : douleurs, odeurs, démangeaisons, envies d’aller aux toilettes sans arrêt. Le vagin est acide naturellement et possède de bonnes bactéries pour garder un pH stable et éviter les infections notamment grâce aux sécrétions vaginales. Or, certaines mauvaises habitudes (comme ne serait-ce que le port excessif de collants et céder à la mode des vêtements trop serrés ou de sous-vêtements en matières synthétiques) peuvent dérégler ce système laissant ainsi le vagin vulnérable aux « attaques ». Les infections vaginales (les fameuses mycoses vaginales à levures) peuvent pourtant souvent être évitées en adoptant de bonnes habitudes et en ayant une hygiène intime sans faille. Voici 12 conseils d’hygiène intime pour femmes à mettre en place au plus vite pour un vagin en forme.

1) Adopter une alimentation adéquate : un élément à part entière pour une bonne hygiène intime chez les femmes

Crédits : dbreen / Pixabay

Il convient de boire suffisamment d’eau (1,5 l). Le jus de canneberge est une bonne option si vous êtes sujettes aux cystites à répétition. Ce jus est en effet réputé pour sa capacité à traiter les premiers symptômes qui apparaissent lors d’une infection des voies urinaires grâce aux enzymes qu’il contient qui combattent les bactéries lors de la digestion. Par ailleurs, les aliments qui contiennent de la vitamine E favorisent le fonctionnement de l’organisme. N’hésitez pas à en consommer à profusion !

 

2) Les aliments à bannir

Consommer moins de sucre est aussi un moyen d’éviter la prolifération des bactéries. En revanche, bannissez (ou limitez) certains aliments comme le pain blanc ou la viande rouge. Les acides gras trans présents dans les viennoiseries, les aliments transformés, les biscuits, les frites… ne sont pas non plus vos amis !

3) Le port de sous-vêtements adéquats

Crédits : iStock

 Les sous-vêtements sont en contact direct avec les parties intimes. Aussi, il convient d’opter plutôt pour des sous-vêtements en coton qui absorbent idéalement l’humidité et qui laissent la peau respirer. Le lycra est à éviter, car il favorise la sudation et les bactéries adorent s’y proliférer.

4) Des vêtements qui ne vous rendent pas service

Gare également à ceux qui portent des vêtements serrés ou aux strings, ils frottent la zone allant du rectum au vagin et peuvent être la cause d’une infection vaginale. Cette zone à besoin de respirer donc on oublie les carcans de la mode et on en prend soin !

5) Apprenez à nettoyer votre vagin comme il faut

Crédits : tookapic / Pixabay

… Ou au contraire, apprenez à ne pas trop le nettoyer ! Le pH du vagin doit être préservé, or les douches vaginales réduisent son acidité et favorisent l’apparition des bactéries qui en profitent pour causer une mycose. Les bains sont par ailleurs encore plus mauvais, car très asséchants pour la vulve et les gants de toilette sont quant à eux très agressifs et sont des nids à bactéries. On constate parfois que le vagin a une odeur, si cela est votre cas, consultez un médecin ou un gynécologue. Les savons ne sont pas la solution, car une fois encore, ils perturberaient l’équilibre de la flore vaginale.

 

6) Quels produits choisir pour limiter les irritations ?

Le savon ou les déodorants intimes peuvent assécher la zone autour de la vulve. Donc si vous en utilisez, ne prenez pas n’importe quoi pour respecter votre flore vaginale. Normalement, rincer cette zone avec un peu d’eau tiède est en effet amplement suffisant pour éviter les infections et ne pas perturber cette zone fragile. Utiliser des produits inadéquats est le meilleur moyen de finir avec des odeurs désagréables ! Évitez le savon Marseille et préférez un lavant doux avec un pH proche de celui de la peau (5 ou 6) et sans odeur, sans colorants ni parfums ou un savon doux à pH neutre ou alcalin. Les « savons sans savon » (les pains dermatologiques) nettoient aussi bien qu’un savon classique, mais n’ont pas les désagréments qu’ils peuvent causer (assèchement, irritation). Les lingettes sont quant à elles à bannir, car leurs ingrédients causent des irritations de la zone intime.

7) Pendant les rapports sexuels

Crédits : sasint / Pixabay

Des études ont prouvé que les préservatifs aident à préserver les bonnes bactéries du vagin qui aident à lutter contre les infections à levure, bactériennes et urinaires. N’oubliez pas de vous laver les mains et la région génitale après un rapport. Aussi, n’hésitez pas à en utiliser.

Par ailleurs, ne mélangez pas rapports sexuels dans l’anus et rapports sexuels dans le vagin pour ne pas mettre de bactéries provenant de l’anus dans le vagin ! Préférez séparer les deux.

8) Évitez les antibiotiques

Crédits : saponifier / Pixabay

En plus de ne pas être automatiques, ils détruisent les lactobacilles qui permettent au vagin de rester en bonne santé. Si vous prenez des antibiotiques, contrebalancez cette destruction des lactobacilles en consommant en parallèle des probiotiques comme le yaourt grec ou le kéfir. Ce sont des antibiotiques naturels, car ils éliminent les mauvaises bactéries sans détruire les bonnes bactéries présentes dans l’organisme.

9) Adoptez les bons gestes

Lors de la toilette (ou même si vous vous essuyez aux toilettes), faites un mouvement allant de l’avant vers l’arrière pour ne pas amener de bactéries dans le vagin. Le lavage se fait sommairement une fois par jour avec les mains. Pensez à déplisser les lèvres de la vulve pour nettoyer les plis, ainsi que le capuchon du clitoris.

Après un rinçage abondant et prolongé pour retirer toute trace de savon si vous décidez d’en utiliser un, il faut sécher avec soin notamment en n’oubliant pas les plis avec une serviette en tissus strictement personnelle, voire avec une serviette en papier (donc pas la serviette que tout le monde utilise pour s’essuyer les mains quoi ! ).

 

10) Un entretien parfait

Crédits : Pexels / Pixabay

C’est une évidence : les dessous ne doivent être portés que pendant une journée, car nous transpirons, nous avons de pertes blanches…et donc, le vagin a besoin de dessous propre pour ne pas y macérer !

Un bon nettoyage des sous-vêtement est également très important pour retirer toutes les bactéries. Pour les nettoyer, pensez à opter pour une température de 60° et à les repasser avec un fer bien chaud. Ainsi, vous serez assurée d’avoir des dessous parfaitement propres et libres de toute bactérie.

 

11) Évitez de mettre du papier toilette sur le siège des toilettes

Vous allez plus ou moins souvent aux toilettes et vous savez sûrement que c’est une endroit rempli de bactéries. Il arrive même parfois que des femmes utilisent des toilettes qui ne sont pas à elles (comme les toilettes publiques) et décident de le recouvrir de papier toilette avant de l’utiliser pour prévenir tout problème. Or, le papier toilette est un matériau poreux où les microbes s’accrochent facilement contrairement à la lunette des wc en plastique lisse. Mieux vaut donc utiliser des mouchoirs et vous méfier du papier toilette.

12) Les rappels indispensables concernant l’hygiène intime des femmes

Crédits : EME / Pixabay

Surtout, ne conservez pas un tampon plus de 4 à 6 heures et changez de serviette hygiénique régulièrement pendant les règles pour ne pas que cela macère ! Tampons, serviettes, coupe menstruelle, culotte menstruelle… À vous de choisir les protections périodiques qui VOUS convienne.

Avec tous ces conseils, toutes les femmes peuvent avoir une hygiène intime respectueuse de leurs muqueuses vaginales.

Related posts

Comment venir à bout du paludisme avec les plantes naturelles?

admin

Voici comment booster la production de spermatozoides?

admin

LA VÉRITÉ SUR L’INFIDÉLITÉ DE FEMMES ET LES CONSÉQUENCES

admin

Laisser un Commentaire