les symptômes de la crise cardiaque
Santé

Crise cardiaque : les 6 symptômes à surveiller

La crise cardiaque, également connue sous le nom d’infarctus du myocarde, est une urgence médicale grave qui se produit lorsque l’apport sanguin au cœur est soudainement bloqué. Voici les six symptômes principaux à surveiller :

Douleur ou inconfort thoracique :

Le signe le plus courant est une douleur ou un inconfort au centre de la poitrine. Cette sensation peut durer plus de quelques minutes ou disparaître puis revenir. Elle est souvent décrite comme une pression, une sensation de serrement, ou une douleur aiguë.

Douleur dans d’autres parties du corps :

Il n’est pas rare que la douleur se propage au-delà de la poitrine, affectant les bras (surtout le bras gauche), le dos, le cou, la mâchoire ou l’estomac.

Essoufflement :

Cela peut se manifester avant ou en même temps que la douleur thoracique. Les personnes peuvent avoir du mal à respirer ou se sentir oppressées.

Sueurs froides :

Une transpiration soudaine et excessive peut être un signe avant-coureur d’une crise cardiaque.

Nausées ou vomissements :

Ces symptômes sont plus fréquemment rapportés par les femmes que par les hommes lors d’une crise cardiaque.

Étourdissements ou légers vertiges :

Un sentiment de faiblesse ou de vertige peut accompagner une crise cardiaque, souvent en raison d’une baisse de la pression artérielle.

Conclusion

Il est important de noter que les symptômes d’une crise cardiaque peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre. Certaines personnes, en particulier les femmes, les personnes âgées et les diabétiques, peuvent présenter des symptômes moins typiques, tels que des douleurs abdominales ou une fatigue extrême. En cas de doute ou si vous observez ces symptômes chez vous ou chez quelqu’un d’autre, il est crucial de contacter immédiatement les services d’urgence. La rapidité de la prise en charge médicale est essentielle pour réduire les dommages au cœur et augmenter les chances de survie.

Quels sont les symptômes d’une crise cardiaque ?

Les symptômes d’une crise cardiaque surviennent brutalement. La personne ressent une douleur thoracique intense. Elle peut apparaître lors d’un effort ou au repos. Cette douleur est généralement caractéristique : elle commence à l’arrière du sternum et agit comme un étau. L’individu ressent un serrement au niveau de la poitrine. Chez certaines personnes, elle s’étend vers la mâchoire, le bras gauche ou le dos. La douleur est durable et ne cède pas à la prise de médicaments. Le patient ne se sent vraiment pas bien, il est en sueur, il est pâle et essoufflé.

Parfois, la douleur est plus atypique. Par exemple, il peut s’agir de douleurs abdominales accompagnées de nausées et de vomissements, évoquant plutôt une origine digestive. La douleur peut aussi passer presque inaperçue alors qu’il s’agit bien d’un infarctus du myocarde. C’est particulièrement fréquent chez les femmes, les personnes âgées et les diabétiques. Dans ce cas, la personne peut ressentir un malaise, un essoufflement, une forte fatigue et des sensations inhabituelles dans le bras gauche.

La complication la plus redoutée de l’infarctus du myocarde est l’arrêt cardiaque. Dans ce cas, la personne perd connaissance, ne réagit plus, ne respire plus ou de manière très irrégulière.

crise cardiaque

Comment réagir en cas de suspicion d’infarctus du myocarde ?

Devant tout symptôme évocateur d’un infarctus du myocarde, il faut appeler le 15 ou le 112 sans tarder. Au téléphone, un médecin vous posera des questions sur votre état ou sur l’état de la victime pour confirmer qu’il s’agit bien d’une suspicion de crise cardiaque. Il ne faut pas hésiter à téléphoner car chez certaines personnes, notamment les femmes, les symptômes peuvent être assez discrets alors qu’il s’agit bien d’une urgence. Si le doute est confirmé par le médecin régulateur, une équipe médicale sera envoyée en urgence pour une prise en charge immédiate.

Si la personne a perdu connaissance et qu’un arrêt cardiaque est suspecté, vous avez cinq minutes pour agir. Il faut masser le cœur de la victime jusqu’à l’arrivée des secours. Si vous ne savez pas faire, essayez quand même, le pire serait de ne rien faire du tout. Le massage cardiaque permet de simuler l’action de pompage du cœur pour que l’oxygénation des tissus, et surtout du cerveau se poursuive jusqu’à la prise en charge par l’équipe médicale. Par ailleurs, il faut idéalement utiliser un défibrillateur, s’il y en a un à proximité.

Related posts

BIENFAITS DE L’AIL VOUS NE LE SAVEZ PEUT-ÊTRE PAS !

admin

12 remèdes maison pour se débarrasser des odeurs corporelles

admin

Insuffisance rénale

admin