Santé

Les 5 signes annonciateurs d’un AVC

Les gens pensent souvent que l’accident vasculaire cérébral (AVC) arrive sans signes annonciateurs. C’est une idée fausse, savoir détecter certains symptômes peut vous sauver la vie… Voici 5 signes annonciateurs d’un accident vasculaire cérébral.

Un accident vasculaire cérébral est une lésion du tissu cérébral provoquée par une interruption de la circulation sanguine vers le cerveau, qui ne reçoit donc plus d’oxygène. Les AVC sont responsables de deux fois plus de décès que la circulation automobile ; ils touchent 10 millions de personnes dans le monde chaque année, dont 130.000 en France.

Les facteurs de risque d’accident vasculaire cérébral

Les causes ne sont pas multiples, deux mécanismes peuvent être à l’origine de cette interruption de la circulation sanguine: Un bouchon se forme dans une artère en raison d’une accumulation de graisses au niveau des parois des vaisseaux sanguins, il s’agit alors d’un infarctus cérébral, concernant 80% des cas. L’AVC peut également arriver suite à la rupture d’un vaisseau sanguin entraînant une effusion de sang dans le cerveau : il s’agit d’une hémorragie cérébrale. Le nombre d’AVC augmente avec l’âge, et les hommes de plus de 65 ans sont plus exposés que les femmes. Toutefois, les accidents vasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes. Les femmes sont plus exposées aux AVC que les hommes car leur organisme produit une hormone appelée estrogène qui favorise la formation de caillots dans le sang pouvant boucher les artèresCet accident peut donc survenir chez les femmes qui présentent déjà un trouble de la coagulation, celles qui fument ou qui ont plus de 35 ans. 60% des victimes d’AVC meurent ou restent handicapées, d’où l’importance d’en reconnaître les symptômes.

5 signes annonciateurs d’un accident vasculaire cérébral

1. Avoir du mal à parler

Ce signe peut se manifester de manière progressive : votre discours peut être perturbé, ou vous pouvez simplement avoir des difficultés à parler ou à vous souvenir de quelque chose. En effet, les artères reliées au cœur transmettent également du sang vers le cerveau. Lorsque ces veines se resserrent, le sang n’arrive pas en quantité suffisante au cerveau, ce qui peut provoquer des nausées ou perturber votre discours.

2. Sentir une faiblesse ou un engourdissement dans une partie du corps

Une sensation de faiblesse ou d’engourdissement peut être un signe précurseur d’AVC, car les artères commencent à se rétrécir, perturbant ainsi la circulation sanguine. Le flux sanguin vers le cœur diminue, ce qui fatigue une partie de votre corps, d’où une sensation d’engourdissement, notamment au niveau d’une jambe ou d’un bras. Si vous ressentez cela, consultez au plus vite un spécialiste.

3. Des maux de tête violents

Lorsque le cerveau ne reçoit pas suffisamment de sang, des maux de tête assez violents surviennent. Ces douleurs peuvent se manifester de façon récurrente. Dans ce genre de situation, consultez un spécialiste.

4. Des essoufflements

Les personnes susceptibles d’avoir un AVC peuvent ressentir des essoufflements après avoir effectué des tâches faciles et qui ne nécessitent pas beaucoup d’énergie. Cela indique que les artères coronaires qui transmettent le sang aux poumons sont bouchées. Consultez un spécialiste.

5. Des troubles de la vision

Cette perturbation de la circulation sanguine peut sérieusement troubler la vision. En effet, dans certains cas, un AVC peut entraîner une perte de vision d’un seul œil ou de la moitié du champ visuel de chaque œil. Malheureusement, les personnes qui ont eu un AVC ne s’en remettent généralement pas. Certains troubles comme la perte de la vue, du langage, de la mémoire ou de l’usage d’un membre (paralysie) sont souvent irrémédiables.

Related posts

astuce de grand-mère contre les règles bloquées et la ménopause prématurée

admin

Astuce de grand-mère contre le diabète

admin

COMBINAISON MIRACLE : AIL + PETITE COLA + GINGEMBRE + MIEL

admin